L’apprentissage de la propreté

L’apprentissage de la propreté

L’apprentissage de la propreté exige de la patience, de la persévérance.

Le processus commence entre 2 ans et 4 ans. Le parent décide que c’est le moment sans respecter le rythme de l’enfant. Il faut que l’enfant soit prêt pour commencer la propreté.

Primo, l’enfant doit apprendre à contrôler sa vessie et ses selles. Ce mécanisme commence vers les 2 ans.

Secundo, être propre ne « s’enseigne » pas et on ne peut pas établir un âge précis. Le parent  et l’ass mat ont pour rôle de le soutenir et de l’encadrer lors de cet apprentissage. Ce dernier dépend de l’enfant physiologiquement et psychologiquement. 

Quelques conseils

  • Ne pas le forcer sinon cela pourrait avoir un effet inverse sur l’apprentissage. Ça commence la propreté le jour, quelques mois plus tard toute la nuit. Ne pas s’inquiéter en cas d’accidents jusqu’à 5 ans.
  • Comment le sentir prêt
    • Il va et s’assoit seul sur son pot.
    • Il se déshabille seul.
    • Sa couche reste propre plusieurs heures.
    • Il exprime ses besoins clairement, ex. « veux jouer ».
    • Imite les parents ou les amis à s’asseoir sur le pot.
  • Le familiariser avec le pot

Expérience personnelle : après « pause toilette » des plus vieux, j’envoie le plus jeune sur le pot, il est content de faire la même chose que ses amis. À peine assis, il se relève en disant « fini ». Je le félicite pour l’effort. Il est fier. Le lendemain, il s’assoit 5 secondes, puis 30 s toujours suivit par des compliments. Il apprivoise ainsi le pot à son rythme et un jour il fait pipi. 

  • Instaurer une habitude, avant d’aller au parc, avant et après la sieste, etc. Le plus important c’est le processus et non le résultat.
  • Lorsqu’il est prêt, remplacer la couche par des couches-culottes, puis par des culottes.

Samira Buscaïno

Cliquez ici pour partager
L'apprentissage n'a jamais été aussi facile