Une bonne planification, un outil important

Une bonne planification, un outil important

La planification en petite enfance est un terme vague, il fait peur, il choque, il ne respecte pas le besoin de l’enfant à première vue !

La planification est une perception personnelle. Certaines la voient comme inutile, d’autres la trouvent comme un outil nécessaire.

Le temps chez une assistante maternelle est une denrée rare, nous portons plusieurs chapeaux (éducatrice, cuisinière, femme de ménage, etc.). Il est important de réfléchir sur les grandes lignes de la semaine. 

La planification fait partie de notre vie. On planifie nos vacances, on planifie notre retraite, on planifie nos courses au supermarché, on planifie notre ménage… Quel que soit, ce qu’on décide de faire on a besoin d’un plan, pour se retrouver dans une ville, pour construire une maison, même pour monter des meubles Ikea, etc. Tout commence par une idée, un plan, une programmation des différentes étapes pour atteindre un objectif.

Pourquoi ne serait-il pas ainsi pour les éducatrices ? Elles doivent assurer l’éveil global et harmonieux de l’enfant et favoriser l’apprentissage des différents domaines. Certes l’enfant apprend seul, il vit plusieurs expériences dans sa journée qui soutiennent son apprentissage. En tant que professionnelles, nous devons avoir des intentions pédagogiques pour le soutenir dans cette démarche d’exploration. Il est de notre responsabilité de stimuler son éveil, de l’amener du point A au point B, en respectant sa zone proximale de développement*. La connaissance des différents stades de développement, l’observation, et la planification d’activités appropriées répondent à une intention pédagogique pour favoriser un apprentissage bien précis pour chacun.

Par exemple, pour stimuler l’éveil sensoriel de Marion, un bébé de 6 mois, on planifie des observations spécifiques, puis on planifie diverses activités pour la soutenir : 

  • La laisser au sol sur un tapis pour qu’elle cherche à atteindre les objets autour d’elle le plus librement possible.
  • Alterner entre les jouets sonores et lumineux pour trouver ce qui attise le plus sa curiosité et l’engager vers l’exploration.
  • ….

Pour soutenir la motricité fine chez Patrick 2-3 ans :

  • le faire tourner des pages d’un livre, une page à la fois.
  • Tourner la poignée de la porte
  • ouvrir les ciseaux avec les 2 mains.
  • ….

Par exemple, pour amener l’enfant à s’orienter dans l’espace-temps, vous pourriez à partir d’objets leur montrer les notions « en haut », « en bas », « devant », « derrière » sous forme de jeu.

La planification permettra de préparer le matériel nécessaire, de structurer votre horaire et de maximiser le temps consacré à leurs apprentissages. 

Elle s’utilise comme document de référence. Elle vous permet, entre autres, de visualiser les domaines du développement abordés et assurer une programmation variée et adéquate.

Planifier c’est

  • Avoir des idées d’activités qui répondent aux besoins de chaque enfant, pour éviter la panne.
  • Repenser aux intérêts des enfants exprimés, aux idées lancées, une phrase prononcée ou encore une difficulté observée.
  • Soutenir l’éveil de l’enfant dans les différents domaines.
  • Amener l’enfant du point A au point B selon sa zone proximate de développement.
  • C’est tenir compte de ses observations sur l’enfant, de son stade développement, de ses interactions (soit avec ses amis, soit avec les jouets ou avec l’éducatrice), la disposition des coins de jeu et jouets, etc. 
  • CE N’EST PAS PLANIFIER DES ACTIVITÉS DE BRICOLAGE.

Exemple « Jonathan frappe les objets au sol avec ses pieds. Organisez une partie de football avec 2 boîtes de carton pour le but » une activité ludique qui fera le bonheur de Jonathan.

« Élise et Thérèse aiment être des princesses, prévoyez des robes de princesse pour se déguiser ou encore leur faire dessiner des couronnes qu’elles pourront découper et décorer. »
Samira Buscaïno

*zone proximale de développement : l’enfant est prêt, il peut le faire en étant aidé.

Cliquez ici pour partager
L'apprentissage n'a jamais été aussi facile