Qu’appelle-t-on autonomie?

Qu’appelle-t-on autonomie?

On parle souvent d’autonomie en petite enfance , dans cet article j’expliquerai ce mot et je ferai le lien avec les différents domaines de développement de l’enfant.

Selon Larousse.  l’autonomie est la « Capacité de quelqu’un à être autonome, à ne pas être dépendant d’autrui ; caractère de quelque chose qui fonctionne ou évolue indépendamment d’autre chose » 

La première autonomie observée c’est l’autonomie physique, elle commence très tôt, dès qu’il commence à ramper, à tenir son biberon, à attraper des jouets, le processus de la marche. 

Suivis par  d’autres acquisitions comme manger, s’habiller tout seul, l’initiation à la propreté. 

D’autres autonomies s’enchainent, le langage qui se traduit par les premiers mots, les premières phrases prononcées par l’enfant. 

Par l’autonomie affective, l’enfant est conscient de ce qu’il aime et n’aime pas. Cette indépendance assure la confiance en soi. Elle se manifeste par des gestes tous simples, comme explorer son environnement, faire les choses par lui-même à son rythme. Notre rôle est de l’encourager à continuer. Ces compliments augmentent sa confiance en lui, son autonomie et l’incitent à continuer ses péripéties 

L’enfant entreprend la phase d’interrogation, réflexion, classement des objets de son environnement selon la forme, la couleur, la matière, etc. C’est  l’autonomie  intellectuelle. 

L’autonomie sociale se manifeste par le respect des règles et des consignes de vivre en société.

L’acquisition de l’autonomie se fait grâce à l’aide des parents. Plus le parent s’implique, plus l’enfant est autonome. C’est un long chemin qui exige de la patience et du temps.  Le temps !  Une notion précieuse , fuyante. Elle pousse le parent à le contourner en faisant tout à la place de l’enfant pour rattraper le temps perdu. Mais ce temps récupéré retarde l’autonomie de l’enfant en lui passant un message clair sur son incapacité à faire seuls les choses. 

Ce message d’inaptitude, la surprotection et l’anxiété du parent pourraient avoir une conséquence négative sur l’estime de soi, la confiance en soi et le manque d’assurance de l’enfant à court et à long terme. 

Prochain article comment développer l’autonomie.

Samira Buscaïno

Mots clés 

Autonomie, autonomie physique, autonomie affective, autonomie sociale, encouragement, estime de soi, confiance en soi, explorer, autonomie du langage, propreté, capacité, patience

Si cette publication vous a plu n’hésitez pas à la partager.
Laissez-moi un commentaire, ou envoyez-moi un message privé, il me fera plaisir de vous répondre.
Vous pouvez aussi visiter notre site il y a une foule d’informations https://educakits.com

Cliquez ici pour partager
L'apprentissage n'a jamais été aussi facile