LES SECRETS DU PLAN D’INTERVENTION

LES SECRETS DU PLAN D’INTERVENTION

À QUOI ÇA SERT LE PLAN D’INTERVENTION

Tous les enfants ont droit à l’éducation, à l’apprentissage, quelles que soient leurs capacités, leurs difficultés. Une intervention éducative a pour but d’aider, d’accompagner l’enfant selon son besoin, de planifier et de trouver des intentions éducatives adaptées. 

Certains enfants exigent plus de soutien, de support pour se développer et pour apprendre. À ce moment-là, un plan d’intervention est indispensable, pour relever le défi.

Le plan d’intervention est la planification d’actions à prendre pour identifier les capacités de l’enfant, les compétences à développer et les moyens. L’enfant reste au centre du plan d’intervention.

Le plan d’Intervention est un processus qui se compose de 3 étapes 

« observer, analyser, intervenir. »

L’étape 1 L’OBSERVATION 

Dans le domaine de la petite enfance, l’observation est une compétence professionnelle négligée, la plupart du temps. Elle permet de recueillir un certain nombre d’informations sur une situation, un comportement dans un but de l’améliorer.

Les données collectées servent de base solide pour le plan d’intervention. Ces informations précieuses traçe un portrait global de l’enfant. Lorsqu’un comportement problématique surgit et le dérangement qu’il provoque pour l’enfant et pour les pairs, il faut intervenir. Chaque problématique varie d’une enfant à un autre.

Qu’est-ce qu’on observe ?

  • Des faits ;

La démarche d’observation permet de dissimuler tout jugement.

Exemple, un enfant a un comportement que l’on juge inadéquat et/ou problématique. L’observation consiste à décrire des faits à différents moments, contextes, endroits, personnes présentent, la fréquence de ce comportement, combien de fois par jour, quand et comment, etc. peuvent devenir une véritable mine d’informations.

À cette étape, préparez une rencontre avec les parents afin de leur parler de vos observations. Demandez leur point de vue, leur vécu à la maison, les écouter. C’est une bonne manière de les impliquer et de solliciter leur collaboration pour poursuivre et assurer à la maison une continuité. 

Informez les parents de votre plan d’intervention.

L’étape 2 L’ANALYSE

L’observation comme telle ne suffit pas, elle doit être accompagnée d’analyse qui permet le traitement des informations afin de les interpréter et leur donner un sens. 

Que dois-je retenir en particulier ?

  • Examiner les faits,
  • Établir de liens entre eux.
  • Faire la synthèse

L’étape 3 L’INTERVENTION 

L’analyse offre les prémices du plan d’intervention. Les moyens choisis doivent d’être réaliste et  faisable. Ils correspondent à l’âge de l’enfant, à ses capacités et ses intérêts. Et dois contenir une vision, un objectif ou un comportement à améliorer est bien identifié. 

  • Travailler une petite chose à la fois. 
  • Offrir des choix à l’enfant.
  • Avoir des attentes
  • Appliquer ce plan pendant au moins 21 jours (le temps que le cerveau a besoin pour automatiser un comportement)

La mise en place du plan d’intervention, n’est pas une chose facile et simple, elle exige la constance, la persévérance, de l’adaptation.

À retenir, utilisez un langage positif, une description claire et détaillée du comportement désiré.

Vous pouvez recevoir un modèle de plan d’intervention que vous pourriez utiliser (laissez votre mail en MP)

Samira Buscaïno

Mots clés : observation, collecte de données, analyse, plan d’intervention, décrire les faits, intervention éducative, intervention.

Cliquez ici pour partager
L'apprentissage n'a jamais été aussi facile