L’angoisse de séparation ?

L’angoisse de séparation ?

Que signifie l’angoisse de séparation chez les enfants ? 

Elle apparaît vers les 8 mois, c’est une étape normale du développement des enfants. Le bébé réalise qu’il est une entité à part entière et non une continuation des parents. En général, elle touche les deux parents, mais parfois, c’est avec la personne avec qui il a un lien d’attachement, la personne qui s’occupe de lui, qui le réconforte. 

Il arrive à reconnaître ses frères ou sœurs ou encore les visages familiers, par conséquent il devient effrayer envers les inconnus et a peur d’être abandonné. Lorsque vous n’êtes plus dans son champ de vision, il est persuadé que vous avez disparu pour toujours. Il n’a encore pas acquis la permanence de l’objet qui signifie, lorsqu’on ne voit pas une personne ou un objet, cette personne ou cet objet n’existe plus.

Donc lorsque l’enfant ne vous voit plus, il est envahi par la peur, la frayeur qu’il exprime par des pleurs. Notez aussi même si vous êtes à côté et vous lui parlez, vous le rassurez, le résultat est identique, puisqu’il ne vous voit pas. Cette angoisse va persévérer tant et aussi longtemps que l’enfant n’a pas acquis la permanence de l’objet (vers les18 mois).

Cette angoisse de séparation n’est pas vécue de la même manière chez tous les enfants ni avec la même intensité. Les enfants issues de familles nombreuses ou qui ont l’habitude d’être souvent entourés de plusieurs personnes passent à travers cette période normalement. Il y a, aussi, la personnalité de l’enfant qui rentre en ligne de compte : sociable, craintif, etc.

Comment se manifeste-t-elle ? 

  • Pleurs, à chaque fois qu’il se trouve seul, ou en présence d’inconnu.
  • Refuse d’être pris dans les bras par des inconnus.
  • Les endroits qu’il ne connait pas l’angoissent.

Comment l’aider durant cette période ?

Au fur et à mesure, l’enfant apprivoisera les nouvelles situations et s’habituera aux nouvelles personnes. Il fera plus confiance, il pourra se détacher de vous. Voici quelques outils et conseils :

  • Ne partez pas à la sauvette dès qu’il a la tête tournée ou qu’il dort. Prenez le temps de le préparer à votre départ. 
  • Expliquez-lui en lui disant au revoir que vous devez vous absenter et que ça ira bien, qu’il est entre de bonnes mains.
  • Rassurez-le, je viendrai te chercher après la sieste.
  • Soyez vous-même confiante et rassurée, dans le cas contraire l’enfant sentira votre angoisse.
  • Multipliez le contact avec les autres, l’enfant s’habituera au monde extérieur
  • Apaisez ses craintes et ses peurs devant les étrangers.
  • Jouez à « cache coucou ». Cache : cachez votre visage à l’aide de vos mains, Coucou : enlevez vos mains. Par ce jeu, l’enfant réalisera que vous êtes là même lorsque vous vous cachez. 
  • Laissez-le jouer près de vous, lorsque vous cuisinez ou faites autre chose. Cette proximité soutiendra la confiance et l’autonomie.

Samira Buscaïno

Mots clés: angoisse de séparation, pleurs, autonomie, échanger, cache coucou, permanence de l’objet, inconnus, continuation du parent, peur.

Cliquez ici pour partager
L'apprentissage n'a jamais été aussi facile