Comment apprendre à l’enfant à gérer les conflits

Comment apprendre à l’enfant à gérer les conflits

Comment apprendre à l’enfant à gérer les conflits

Comment apprendre à l’enfant à gérer les conflitsSoit en famille ou dans le service d’accueil, l’enfant entre dans la microsociété, il est donc en contact avec les autres. L’enfant vit soit des conflits de territoire ou des conflits de possession, il doit apprendre à vivre en société qui requiert une écoute et des compromis.

Les causes de conflits 

Les cause les plus fréquentes chez les enfants sont : 

  • le partage  d’objets, de jouets 
  • la possession, 
  • l’attention de l’adulte, 
  • le tempérament  

L’enfant doit apprendre comment négocier pour obtenir un jouet, attendre son tour pour parler, respecter les autres amis. En tant qu’adultes, nous essayions toujours de régler le conflit à leur place. Or nous devons opter pour une approche constructive qui encourage les enfants à participer activement à la réflexion et à la recherche d’une solution gagnant-gagnant qui conviennent aux deux parties. Ce temps investi pour trouver une solution permet aux enfants de développer plusieurs compétences, comme l’autonomie, la créativité (résolution de problèmes) et l’autocontrôle.  

Avant 2 ans, les enfants ne jouent pas ensemble (jeu parallèle). En dépit de cette absence d’interaction, il y a plusieurs conflits qui sont dus à la « possession » (s’assurer de multiplier le nombre de jouets, pour répondre au besoin de chacun).

Après 2 ans, il y a encore des enfants qui ont de la difficulté à s’entendre.

  • Parfois, c’est le tempérament qui détermine la sensibilité.
  • Et parfois, c’est la recherche d’attention à tout prix et qui contribue à la construction de son estime de soi.

Vers 2 ans, commence le langage et de la socialisation c’est un moment propice pour commencer l’apprentissage de la gestion de conflit. Les enfants plus jeunes réglaient leurs conflits par des morsures, des coups, des cris, de la colère. C’est le moment de leur apprendre comment gérer les conflits, autrement et pacifiquement.  Ces habiletés sociales sont importantes pour l’enfant. Elles l’aideront à s’épanouir et à se faire des amis.

Que signifie émotion ?

L’émotion c’est un état affectif qui secoue, qui reflète un malaise chez l’enfant. Il ne faut en aucun casl’empêcher de ressentir ce bouleversement, mais l’aider à trouver les bons mots pour les exprimer.

Les émotions sont une sensation mentale brève d’intensité, irrégulière. Son interprétation est personnelle, car elle représente pour chaque enfant une pulsion de survie qui détermine son choix et son comportement.

En effet, lorsqu’un enfant est en contrôle de ses émotions, il parvient à gérer l’intensité, sa réaction et son choix de comportement. 

Une bonne gestion des émotions est associée au maintien de bonnes relations avec les autres en faisant preuve d’empathie. Il est capable de nommer l’émotion pour désamorcer la colère.

L’enfant doit apprendre les différentes émotions de base, la joie, la tristesse, la colère, la peur (voir thème les émotions). Mettez l’accent sur le langage corporel lié à chaque émotion :

  • fâché :  sourcils froncés 
  • content : sourire 
  • triste : larmes, 
  • peur : grands yeux. 

Exercices (voir exercice thème émotion)

  • imiter les différentes émotions devant le miroir
  • prendre des photos de chaque émotion pour créer un album « émotions personnelles »  pour chaque enfant

Première étape du processus de gestion d’émotion

  • Apprendre à l’enfant à reconnaître l’émotion qu’il ressent 
  • L’adulte peut l’aider à associer l’émotion à son ressenti.
  • Décrivez l’émotion observée « tu es fâché parce que… », « tu es content à cause de… » ou encore invitez l’enfant à s’exprimer au « je », en lui posant la question pourquoi es-tu triste ?  « je suis triste parce que… », « j’ai peu de… » dans le but de s’approprier et d’accepter ses émotions

Stratégies pour exprimer ses émotions

L’adulte doit prendre au sérieux les émotions, les sentiments de l’enfant, parfois en dédramatisant la situation. il se sentira compris et réconforté. Il acceptera et recevra son émotion aisément de manière acceptable. 

Les livres sur gestion d’émotion, ont souvent des personnages qui enseignent : comment associer le langage corporel et l’émotion, trouver les causes de cette émotion et comment y faire face.

L’adulte doit avoir une attitude positive et calme, pour donner l’exemple, face à ses propres frustrations et les exprimer à haute voix. Exemple :

trouver avec l’enfant des stratégies quand

  • il est triste, il peut prendre son doudou, parler de ce qu’il ressent…
  • il est en colère, il fait des exercices de respiration, il peut sauter…
  • il a peur, il vient vous parler…
  • il convoite un objet qu’un autre enfant possède, il attend que l’autre termine de jouer avec, ou lui demander s’il peut se joindre à son jeu quelque soit sa réponse il doit la respecter.

Les avantages

Ce style d’intervention enseigne à l’enfant comment

  • prendre un recul réflexif sur son besoin et celui de l’autre.
  • Reconnaître et nommer ses émotions et celle des autres,
  • résoudre calmement le conflit et trouver un consensus qui répond aux deux parties.

Le rôle de l’adulte

L’adulte joue un grand rôle dans l’apprentissage de la gestion des conflits. Il l’accompagne dans toutes les étapes, l’encourage dans la pratique de ce processus. Au début, ce n’est pas évident ni facile, car l’enfant est égocentrique de nature. Grâce à la persévérance de l’adulte, il s’ouvre vers les autres tout en renforçant son estime de soi. 

Comment procéder ? 

Il faut commencer vers les 2 ans par la prévention 

  1. Discussion, respect des autres, attendre son tour, ne pas arracher les jouets des mains de ses amis, demander la permission à son ami si tu peux jouer avec lui ? En cas de refus, respectez le choix de son ami.
  2. Travailler le thème des émotions afin d’apprendre à reconnaître et nommer les émotions.
  3. Expliquer le tableau de gestion des conflits qui comprend 4 étapes. Les enfants de 2 ans vont suivre le processus et ne vont appliquer que 2 étapes sur 4, puisqu’il ne maîtrise pas encore le langage et n’a pas encore assez de maturité cognitive. Ce n’est pas grave puis le processus est enclenché, À 3 ans, l’enfant commence à développer ses habiletés de gestion de conflits seul à l’aide du tableau. Avec la pratique, les enfants s’approprient les différentes étapes de ce processus, ils trouveront leur propre solution qui convient aux 2 parties.
  4. Imprimer et plastifier, le tableau.
  5. Suivre les différentes étapes.

Samira Buscaïno

Extrait de la formation « Parent mode d’emploi »

Partagez si cet article vous plait, merci

Laissez-nous vos commentaires

Mots clés : gestion de conflit, résolution de conflit, processus, reconnaitre ses émotions, exprimer ses émotion, respect des autres, empathie, réconforter, associer l’émotion, ressentir, l’émotion, le partage d’objets, la possession, l’attention de l’adulte. 

Cliquez ici pour partager
L'apprentissage n'a jamais été aussi facile